Le tapis

Le tapis forme la base de la composition du portrait.

Sa gamme chromatique est caractéristique des créations de la manufacture de la Savonnerie (manufacture royale de tapisseries) durant le règne de Louis XV.

Les plus beaux modèles présentent de somptueuses compositions très colorées où encadrements, coquilles, guirlandes de fleurs et palmes participent à l’effet de trompe-l’œil.

Tapis, Duvivier Pierre-Charles, Gravelot Hubert-François, Tessier Louis, 
Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

close cartel

La console

La console, devant laquelle est assise Madame de Pompadour, évoque le très riche mobilier rocaille qui constituait le décor de ses résidences.

La somptueuse coquille, les palmes reliant le piétement à la ceinture sont des ornements caractéristiques des plus belles créations de la menuiserie parisienne. 

Table console, David, Pierre et Michel David-Weill, Paris, musée du Louvre

On retrouve également ces ornements dans les bronzes dorés ornant le mobilier.

Bureau plat dit "de Vergennes", Jacques Dubois, Paris, musée du Louvre

close cartel

Le fauteuil

La marquise est assise dans un fauteuil « à la reine » caractérisé par un dossier plat.

Le bois doré du fauteuil, richement sculpté, est caractéristique du style rocaille des années 1750. Sa garniture rappelle les rares tissages à fond bleu et décor floral exécutés dans les ateliers de la manufacture des Gobelins. Madame de Pompadour faisait souvent appel à cette manufacture, tant pour des tapisseries que des garnitures de sièges. 

Fauteuil à la Reine, Paris, musée du Louvre

close cartel

Vase en porcelaine

Sous la console, derrière le carton à dessin, on aperçoit un grand vase en porcelaine, sans doute un bleu et blanc chinois du début du 18ème siècle. Il illustre la passion de Madame de Pompadour pour la porcelaine.

Véritable collectionneuse grâce aux marchands-merciers, elle possédait environ trois cents pièces de porcelaine d’Extrême-Orient, le plus souvent montées en bronze doré.

Pot à couvercle, Limoges, musée national Adrien Dubouché

close cartel